Logo des Travailleurs de rue de La Tuque

Une année mouvementée tire à sa fin pour les Travailleurs de rue !

Publié le 12 juillet 2011


A. Rhéaume - Les Travailleurs de rue de La Tuque inc. ont tenu en juin leur assemblée générale annuelle. C’est au cours de cette rencontre que les usagers ont pu constater le bilan du travail et des activités réalisés au cours de l’année.

Le café alternatif Le Vagabond est un lieu de rencontre permettant de contrer l’errance des personnes de 18 ans et plus. Très souvent, comme ces personnes n’ont pas d’endroit où fraterniser, elles se regroupent dans les lieux publics, sans par contre avoir l’occasion de créer des liens constructifs avec la communauté. De cette manière, le café agit en complément au travail de rue.

Comme l’a mentionné Mme Michelle Nadon, coordonnatrice de l’organisme, l’année 2010-2011 a été difficile sur le plan financier. Plusieurs problématiques ont eu des conséquences importantes pour l’organisme. Les heures d’ouverture ont été grandement réduites, et c’est une seule travailleuse de rue qui maintenait la barre alors que tous les besoins n’étaient pas comblés.

Toutefois, l’équipe a poursuivi son programme de sécurité alimentaire, et ce, par la distribution des sacs de dépannage grâce à la contribution financière et autre du Centre d’Amitié autochone de La Tuque, de Ressources Parent-Ailes, de la SADC et de Centraide Mauricie. Également, l’organisme a continué la distribution de repas provenant du Centre de Santé. Cette année, ce sont 425 repas qui ont été distribués durant une période de 17 jours.

De même, différentes activités ont été organisées pour les usagers du café alternatif. Ces derniers ont aussi pu prendre part à des soirées d’informations, d’ateliers de loisirs. Les activités permettent aux usagers d’échanger entre eux, tout en apprenant à connaître leur milieu. Mme Nadon a par ailleurs tenu à remercier ces bénévoles, qui s’impliquent très souvent au sein des activités.

Au cours de la prochaine année, l’équipe de l’organisme tentera d’assurer un service en travail de rue, et d’accroître sa présence dans les écoles, les parcs et les endroits publics. De même, on tentera de démystifier la mission du café alternatif, et de développer de nouveaux mécanismes afin de rejoindre la clientèle. Bravo à toute l’équipe pour cette année mouvementée !

Amélie Rhéaume
Le Tam-Tam communautaire


Partager cet article

Formulaire de commentaire




(ne sera pas publié sur le site)












  

Retourner au haut de la page