Logo des Travailleurs de rue de La Tuque

Article du Nouvelliste du 22 août : précisions de la coordonnatrice

Publié le 2 septembre 2009


Suite à l’article “C’est une grosse problématique, la drogue à La Tuque” publié dans le journal “Le Nouvelliste” en date du 22 août dernier et aux commentaires négatifs que j’en ai reçus de la part de quelques personnes de la communauté autochtone, je désire rétablir les faits.

En effet, lorsque j’ai accordé l’entrevue à Monsieur Mathieu Lamothe, journaliste pour le journal “Le Nouvelliste”, je croyais avoir été claire sur le fait que les problèmes de toxicomanie et d’alcool sont aussi présents chez les non-autochtones que chez les autochtones.

Cependant, en relisant l’article en question et en prenant connaissance du texte de Nitaskinan, Québec, le 31 août / CNW Telbec, je dois me rendre à l’évidence que les propos tenus dans cet article portent à confusion et semblent en effet mettre en lumière la communauté autochtone concernant les problèmes de toxicomanie et d’alcool dans notre petite ville, La Tuque.

C’est pourquoi je désire offrir mes excuses à la communauté autochtone si ces propos ont pu les blesser et par la même occasion, je tiens à souligner que l’organisme “Travailleurs de rue de La Tuque” n’était pas au courant de cet article avant sa publication et que ni les membres de son conseil d’administration ni les autres employés (es) n’ont à porter la colère ou la déception de qui que ce soit.

Quant à la conversation que j’ai eue avec le journaliste, il semble que nous ne nous soyons pas tout à fait compris. Ceci dit, j’espère que nos deux peuples continueront les efforts amorcés dans le but de cohabiter le plus sereinement possible, ensemble.

Michelle Nadon, coordonnatrice
Travailleurs de rue de La Tuque inc.


Partager cet article

Formulaire de commentaire




(ne sera pas publié sur le site)












  

Retourner au haut de la page