Logo des Travailleurs de rue de La Tuque

Conférence sur le VIH et les condoms, animée par Chantale Lemire, le jeudi 26 mars au café alternatif le Vagabond

Publié le 23 mars 2009


Vous savez, les condoms, ce n’est pas aussi simple qu’on le dit, leur efficacité se joue sur des détails. Oui oui, n’ayons pas peur de le dire, tous les pénis ne sont pas identiques (et je ne parle pas seulement de la longueur ou de la largeur) et chacun demande un style de condom en particulier. Nous vous invitons donc au café alternatif le Vagabond (520 rue Saint-Antoine), jeudi, le 26 mars à 19 heures, pour une conférence dynamique et sans tabou qui élabora ce sujet de fond en comble pour combattre encore un peu plus les maladies transmises sexuellement.

Vous n’êtes pas convaincu de l’utilité de cette conférence ? Bien, voici donc quelques informations qui devraient vous motiver à venir faire un tour, si ce n’est que quelques minutes le temps d’un bain d’informations qui pourraient changer votre vie. Premièrement, saviez-vous que le taux d’échec est de 2 à 15 % pour le préservatif masculin et de 5 à 25 % pour le préservatif féminin ? Ce taux serait beaucoup plus bas, voire presque inexistant, si les condoms autant féminins que masculins étaient correctement utilisés.

Il est prouvé que ces chiffres désolants sont le résultat d’un manque d’éducation, plusieurs personnes ne sachant pas poser le condom comme il se doit ou ne connaissant pas le dispositif. Dans les causes d’échec, il y a entre autres le non-respect de la date limite d’utilisation, le manque de lubrifiant (ou les mauvais lubrifiants), l’utilisation d’un préservatif trop large et ne tenant pas en place ou d’un trop petit et se déchirant. Mais des causes, il y en a bien d’autres et il est important de s’y attarder sérieusement.

Et je ne parle même pas de toute l’information que vous aurez sur le VIH, puisque la conférence, comme son nom l’indique, ne parlera pas que des condoms. Par contre, je m’y connais moins sur ce sujet, alors je serai là moi aussi pour apprendre en écoutant la conférencière, madame Chantale Lemire. Ayant été malade quelques années, j’ai pris conscience de l’importance de la santé et de faire attention, et ce même (et surtout) dans les moments où les pulsions prennent le dessus.

Pour ce faire, nous avons les outils, il reste à savoir nous en servir.

Dominic Fortin-Charland
Travailleur de milieu


Partager cet article

Formulaire de commentaire




(ne sera pas publié sur le site)












  

Retourner au haut de la page